Article

Personnes en situation de handicap : du recrutement à l’intégration en entreprise

Retour sur cet événement du club RH National du 16 janvier 2019 introduit par Jean Bassères, Directeur général de Pôle emploi.

Publié le  14/02/2019

 

La matinale club RH National du 16 janvier 2019 était consacrée à la thématique : « Personnes en situation de handicap : du recrutement à l’intégration en entreprise ». Elle a été organisée en partenariat avec le groupe Les Echos-Le Parisien, organisateur du salon Handicap qui se déroulera le 28 mai 2019 à Paris.

6% de la population active française est bénéficiaire d’une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Outre les services de droit commun, les personnes en situation de handicap ont accès à des dispositifs spécifiques visant à favoriser leur insertion professionnelle ou leur maintien dans l’emploi. Malgré cela, leur situation sur le marché du travail demeure fragile, leur taux de chômage étant près du double de celui des autres actifs. 

 

 

Jean BASSÈRES, Directeur général de Pôle emploi a introduit les échanges en rappelant que l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap est un enjeu primordial et qu’il s’agit d’une priorité pour Pôle emploi.

 « Nous sommes loin du taux d’emploi de 6 % dans la majorité des entreprises. Six chefs d’entreprise sur 10 estiment difficile de trouver des collaborateurs handicapés, dont deux chefs d’entreprise sur dix le considèrent comme très difficile.

En réalité, seule une démarche collective nous permettra de recruter et de maintenir en emploi les personnes en situation de handicap. En décembre 2018, le Gouvernement a lancé un plan d’action afin de réduire l’écart entre le taux de chômage moyen des personnes non handicapées et celui des personnes en situation de handicap, deux fois plus élevé.  L’inclusion dans l’emploi est au cœur des discours et des initiatives.

À Pôle emploi, nous nous attachons à être exemplaires en la matière. Environ 4000 collaborateurs de Pôle emploi sont reconnus en situation de handicap, soit un taux d’emploi direct de 8%.

En tant qu’opérateur de l’emploi, nous adaptons nos services pour une meilleure accessibilité. Nous travaillons avec l’entreprise ADEDA afin d’améliorer les conditions d’accueil de personnes sourdes et malentendantes. Elle met à disposition une plateforme :

  • pour les personnes sourdes, un interprétariat à distance en langue des signes française ou la transcription simultanée de la parole, par le biais de tablettes connectées à Internet ;
  • pour les déficients auditifs, un équipement comportant des Boucles à induction magnétique (B.I.M.) installé dans les agences.  Ce dispositif permet d’amplifier l’audition du déficient auditif tout en limitant les bruits extérieurs. 

Pôle emploi rénove son offre de service à destination des demandeurs d’emploi en situation de handicap et des entreprises prêtes à les recruter afin de mieux répondre aux besoins. Une action pilote est en cours.

Depuis avril 2018, treize agences Pôle emploi expérimentent le Service d’Animation du Réseau et de Renforcement de l’Accompagnement du Handicap (SARRAH). Il vise à améliorer le diagnostic, l’accompagnement, le recrutement de personnes en situation de handicap et de se donner les moyens d’innover dans ces champs.

Des conseillers demandeurs d’emploi, des conseillers entreprises, des psychologues du travail et des référents handicap sont identifiés dans chaque agence pilote pour favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap.  L’approche, pluridisciplinaire, vise à mieux cerner les appréhensions et les besoins des personnes. Nous avons choisi de spécialiser des  conseillers sur le handicap, tout en leur laissant accompagner des personnes non handicapées.

Nous ne travaillons pas seuls. Pôle emploi tisse des partenariats avec les acteurs du handicap et s’engage dans des coopérations renforcées pour construire des réponses globales aux besoins des personnes en situation de handicap et accroître les opportunités d’insertion et d’emploi.  

Nous voulons contribuer à faire travailler ensemble l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées (AGEFIPH), Cap emploi, la Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail (CARSAT), les associations d’autres acteurs, notamment sur la formation. En particulier, nous avons l’ambition, avec Cap emploi, de proposer aux entreprises des services encore mieux articulés (réponse aux besoins en aménagement de poste, informations personnalisées sur les aides et prestations adaptées aux besoins du candidat et de l’entreprise…).

J’étais en déplacement à Lille la semaine dernière avec la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel. Avec Cap Emploi, réseau spécialisé dans le handicap, nous avons accompagné 1 200 personnes et nous observons un taux de retour à l’emploi supérieur à la moyenne. Nous mutualisons nos compétences avec Cap Emploi, afin d’avoir des parcours « sans coutures ».

Nous pouvons nous appuyer chez Pôle emploi sur plus de 2 000 spécialistes du handicap. Nous menons des réflexions afin de mieux faire connaître nos outils.

Nous avons tous un regard sur le handicap. Je suis convaincu que mieux nous connaissons les personnes en situation de handicap, plus nous en rencontrons, et plus notre perception du handicap est juste et fine ».

 

Pour en savoir plus sur l’expérimentation en agence Pôle emploi

Olivier Pinheiro est responsable d’une équipe de conseillers Pôle Emploi à l’agence de Paris Laumière (19e arrondissement). Il nous donne son éclairage.

 

Une expérimentation en direction des demandeurs d’emploi reconnus travailleurs handicapés est actuellement en cours au sein de 13 agences Pôle emploi dont l’agence de Paris Laumière que vous représentez. En quoi consiste l’expérimentation conduite dans votre agence ?

L’agence Pôle Emploi de Paris Laumière a rejoint en avril 2018 l’expérimentation Service d’Animation du Réseau et de Renforcement de l’Accompagnement du Handicap (SARRAH).

Trois conseillers accompagnent de manière individualisée entre 80  et 100 personnes en situation de handicap. Notre objectif est de mieux prendre en compte leurs besoins et leurs contraintes, notamment médicales. Nous menons un travail d’orfèvre, personnalisé, permis par l’expertise de nos conseillers et des parcours construits sur mesure. Nous travaillons sur les compétences et savoir être dont les entreprises ont besoin et sur la déconstruction des préjugés, tant chez les personnes en situation de handicap que chez les autres personnes avec nos psychologues du travail ainsi qu’avec Cap emploi. Sur ce sujet, nous collaborons avec une start-up qui organise des tables rondes avec nos conseillers experts du « handicap » et nos conseillers entreprises dont l’objectif est de les outiller afin de  déconstruire les préjugés et de lever les freins à l’embauche des personnes en situation de handicap.

D’autres tables rondes auxquelles participent des personnes en situation de handicap, nous permettent de les sensibiliser et les projeter sur un parcours de  retour à l’emploi. Nous avons créé un parcours spécifique pour les personnes en situation de handicap, avec 4 ateliers thématiques permettant de travailler le retour à l’emploi. Nous nous appuyons sur des outils tels que « Valoriser son image » qui amène à parler du handicap de manière positive.

En interne, nos  conseillers entreprises ont échangé avec les conseillers handicap. Nous allons à la rencontre des entreprises qui n’atteignent pas le seuil de 6 % pour leur proposer d’organiser des rencontres avec des demandeurs d’emploi bénéficiaires de l’obligation d’emploi  et les informer des dispositifs de recrutement.

Les personnes en situation de handicap ont des talents et des compétences parfois cachés, sans forcément les diplômes ou l’expérience correspondants. Afin de déceler ces compétences cachées, nous nous appuyons sur des simulations et préparation à des entretiens et d’autres mises en situation comme la période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP).

 

Quels sont les dispositifs d’aides au recrutement des profils demandeurs d’emploi en situation de handicap ?

Nous avons renforcé les partenariats avec des associations et des entreprises adaptées.

Nous organisons des événements, des job-dating notamment dont le succès est lié à la participation de différents acteurs, dont les grandes entreprises, les ETI et PME, les start‑ups et les Cap emploi.

L’un des leviers essentiel de retour à l’emploi est l’adaptation au poste. Pôle emploi peut ainsi financer :

  • une formation légère d’adaptation au poste avant la prise de poste : action de formation préalable au recrutement ou préparation opérationnelle à l’emploi.

D’autres leviers existent comme :

  • un contrat d’accompagnement à l’emploi
  • un contrat d’insertion de type « insertion par l’activité économique

 

Pouvez-vous nous donner un exemple d’action ayant facilité un recrutement ?

Récemment, un de nos conseillers spécialisés entreprise a accompagné un demandeur d’emploi de longue durée en situation de handicap, qui appréciait le travail avec de jeunes enfants, vers un poste de vie scolaire. La personne a rencontré des recruteurs de l’Education nationale et du rectorat de Paris et a ainsi pu signer un contrat d’accompagnement à l’emploi : elle accompagne un jeune handicapé au sein d’un lycée.

 

Les responsables RH de 33 entreprises et partenaires ont participé à cet événement au cours duquel, deux tables-rondes se sont succédées.

1ère table-ronde sur le thème : Le recrutement des personnes en situation de handicap :

Avec les interventions de :

  • Guy DUCLOS, Directeur de la diversité France chez ORANGE,
  • Cyril GAYSSOT, Président de l’Union Nationale des Entreprises Adaptées
  • Olivier PINHEIRO, Responsable d’équipe conseillers entreprise dans l’agence Pôle emploi Laumière.

2ème table-ronde sur le thème : la sécurisation de l’insertion des personnes en situation de handicap dans l’entreprise :

Avec les interventions de :

  • Jean-Luc ABITTEBOUL, directeur Cap emploi de Toulouse et membre de la commission employeur chez CHEOPS,
  • Sophie de NICOLAÏ, Directrice déléguée au sein de la CARSAT et co-chef du projet national sur la prévention de la désinsertion professionnelle
  • Laurent DORDAIN, en charge de la mission handicap chez ENGIE.

 

Retrouvez l’essentiel de leurs interventions dans les rubriques 2 et 3 de cette newsletter.

Remerciements à nos partenaires et aux entreprises représentées lors de cet événement :

ACTIA - AFTRAL - Agefos-PME  - BNP PARIBAS - BUFFALO GRILL - CAP EMPLOI - CARSAT - CHEOPS - CONFORAMA – CRÉDIT AGRICOLE - ENGIE - FONCIA - GENERALI - Les Echos-Le Parisien groupe - MAGNUM - McDONALD'S France – Ministère des armées - ORANGE - ORANO - PLASTIC OMNIUM - POMME DE PAIN - RESO France - SKF - SUEZ Eau France - UDES - UNEA - WEBHELP  

Plus d'actualités

Concertation externe : un club RH national pour [...]

Dans le cadre de la concertation externe mise en œuvre par la direction générale de Pôle emploi, les entreprises membres du club RH national ont été invitées à s’associer aux réflexions en cours.

Open innovation RH à Pôle emploi

L’atelier club RH du 29 novembre dernier était consacré à l’Open innovation RH à Pôle emploi. Des exemples de services accélérés à La Fabrique Pôle emploi, l’incubateur de l’établissement, ont été présentés aux membres du club RH.

Agir à l’échelle des bassins d’emploi

Avec la volonté de déployer les solutions les plus pertinentes à chaque échelon territorial, Pôle emploi a mis au point une offre de services et d’accompagnement adaptée aux nouveaux besoins des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI).

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.