Article

Quand l'Industrie crève l'écran !

Avec un taux de chômage qui culmine à 10 %, le bassin d’emploi de Vichy (Allier) fait face à d’importants problèmes de recrutement dans l’industrie. Pour pallier ces difficultés, les agents Pôle emploi n’hésitent pas à sortir des sentiers battus. Témoignage d’Olivier Laffont, directeur de l’agence de Vichy.

Publié le  06/05/2019

Pouvez-vous faire un rapide état des lieux ?
Olivier Laffont : Sur notre bassin d’emploi (130 000 habitants), l’industrie fait travailler 1 salarié sur 3, notamment dans l’agro-alimentaire, la maroquinerie de luxe (Vuitton, Sofama, Fleurus) et la métallurgie. Aujourd’hui, une offre sur cinq concerne l’industrie. Sur les 11 000 personnes inscrites à l’agence, seulement 9% recherchent un emploi dans ce secteur. Il s’agit majoritairement des personnes peu qualifiées. Or 60% des offres concernent des profils qualifiés et notre territoire ne dispose malheureusement pas de formations à vocation industrielle suffisantes pour couvrir les besoins. De plus, les personnes qui vivent ici ignorent souvent que nous sommes d’abord un territoire industriel, et pensent d’abord au thermalisme et au bien-être.

Quelles sont les actions déployées pour inciter à travailler dans l’industrie ?
O.L. : Nous multiplions les job datings (un par semaine à l’agence) et utilisons la MRS (méthode de recrutement par simulation) pour les métiers de maroquinier, opérateur de découpe de viande, plasturgiste, fabricant en cosmétique. L’année dernière, ces actions ont permis l’embauche plus de 350 personnes dans l’industrie. Nous travaillons également sur la qualification en partenariat avec l’Éducation Nationale et le Greta.

Vous avez également créé la chaîne Youtube #ObjectifIndustrie
O.L. : Absolument. Nous avons créé 20 capsules vidéo de 4 minutes où des salariés de l’industrie locale parlent de leur métier. Elles ont été projetées au cinéma de Vichy avec dans la foulée, un job dating dans le hall du cinéma. Devant le succès de la première soirée (300 personnes), nous avons organisé une seconde soirée qui a eu le même succès.

Vous utilisez beaucoup les réseaux sociaux ?
O.L. : Oui, d’ailleurs près de 3000 personnes inscrites à l’agence nous suivent sur notre page Facebook. J’utilise d’autres réseaux pour toucher différents publics. Avec LinkedIn, ce sont les DRH, avec Twitter les institutionnels, sans oublier Instagram pour toucher les jeunes non-inscrits à Pôle emploi que nous devons toucher dans le cadre du Plan d’Investissement dans les Compétences.

Plus d'actualités

Enquête "Besoins en Main-d'Œuvre des [...]

Avec, à la fois, un haut niveau d’intentions d’embauches et l’anticipation de difficultés de recrutement ; en 2019, notre principal enjeu est de faire corréler au mieux l’offre et la demande. L'étude BMO y contribue en permettant d'affiner les besoins et attentes des entreprises.

La force de vente a le vent en poupe !

Composante majeure de l'action commerciale de l'entreprise, l'offre d'emploi dans ce secteur est à la hausse dans la région.