Dispositif LINA

Le dispositif LINA, s’inscrit dans le cadre de l’appel à projets « Dispositifs Territoriaux d’Accompagnement ». Il s’adresse aux demandeurs d’emploi qui ont fait l’objet d’un licenciement pour inaptitude médicale.

Publié le  04/04/2018

Ce dispositif fait suite à une expérimentation réalisée à l’initiative de la DG Pôle emploi sur 5 régions mobilisant des conseillers, choisis parmi les référents handicap pour la partie Rhône-Alpes de la région ARA. Une cohorte de 170 personnes inscrites suite à un constat d’inaptitude au poste de travail et une impossibilité de reclassement dans leur entreprise a pu bénéficier d’un dispositif innovant et adapté visant la reconstruction des projets professionnels et la sécurisation du retour à l’emploi.

Fort du résultat de cette expérimentation qui s’est traduite par une augmentation de 17% des chances d’accès à l’emploi, et considérant le nombre des licenciements pour inaptitude supérieur à 10 000 sur la Région en 2016, il s’est avéré opportun de poursuivre et d’élargir ce type d’accompagnement adapté.

Le recours au FSE, s’est avéré utile pour pouvoir mettre en œuvre un projet conséquent, à la hauteur du besoin identifié.
Grâce au financement à hauteur de 50 % des postes de conseillers dédiés sur le dispositif LINA, depuis le 1er septembre 2017, le dispositif se déploie progressivement sur 13 bassins d’emploi qui présentent une volumétrie de demandeurs d’emploi justifiant la présence de conseillers dédiés.
Pour construire et mettre en œuvre les projets de reconversion, le conseiller dédié s’appuie sur une collaboration étroite avec le psychologue du travail. Il mobilise les outils du conseil en évolution professionnelle ainsi que le réseau partenarial handicap et santé. A l’aide de ces différents moyens, l’accompagnement renforcé agit sur les champs de la résilience, de l’orientation, de l’évaluation et de la transférabilité des compétences.

Le dispositif LINA prévoit pour chaque conseiller dédié l’accompagnement de 50 demandeurs d’emploi en moyenne, pour une durée de 9 mois, avec un objectif de 30% de sortie pour reprise d’emploi ou création d’activité.