Communiqué de presse

Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre

Pour la 3e année consécutive, l’enquête sur les « besoins en main-d’œuvre » souligne une hausse des projets de recrutement pour les entreprises normandes sur 2019. Près de 112 000 projets de recrutements sont exprimés soit une augmentation en forte progression de 21% (14,8% au national.)

Publié le  12/04/2019

25,7% DES ÉTABLISSEMENTS ENVISAGENT DE RECRUTER

En 2019, 25,7% des établissements normands envisagent de recruter au moins un salarié au cours de l'année, soit une hausse de 9,9 points depuis 2016 (15,8%).

Les grands établissements prévoient davantage de recrutements. En effet, les besoins augmentent de de 28% dans les établissements de 50 salariés ou plus. Ce sont ainsi plus de 48 150 projets d’embauches qui sont émis dans ces grands établissements, soit 43% des projets de recrutement normands. Au niveau national, les grands établissements ne concentrent que 33,8% des projets de recrutement.

40 360 projets de recrutement sont envisagés dans les établissements de 10 à 50 salariés, soit une progression de 21% par rapport à 2018.

Enfin, les établissements de moins de 10 salariés prévoient près de 37 000 recrutements en 2019, soit une augmentation de 13,2% par rapport à 2018. Ils représentent 33% des projets de recrutement de la région, contre 42,4% au niveau national.

« 3 projets de recrutement sur 10 localisés dans les bassins de Rouen ou de Caen »


Trois projets de recrutement sur 10 sont localisés dans les bassins de Rouen ou de Caen : ces deux bassins rassemblent à eux seuls 34 150 intentions d’embauche. Les projets de recrutement sont en progression de 23,6% dans le bassin de Caen et de 22,8% dans celui dans Rouen. L’augmentation du nombre de projets de recrutement est importante dans quasiment l’ensemble des bassins de la région, de façon toutefois un peu moins marquée dans les bassins de Fécamp, Évreux, Gisors et Le Havre.

Pôle emploi Normandie compte 210 conseillers dédiés pour accompagner les entreprises dans leurs recrutements. 75% d’entre elles se déclarent satisfaites du traitement de leurs recrutements par Pôle emploi.

LES SERVICES, PARTICULIÈREMENT LA « SANTÉ HUMAINE ET ACTION SOCIALE », PRINCIPAUX RECRUTEURS

La hausse régionale du nombre d’intentions d’embauche concerne tous les secteurs d’activité, à l’exception de l’industrie manufacturière.

Le secteur des services aux particuliers rassemble 43% des intentions d’embauche avec 47 600 projets de recrutement : une progression de 30% par rapport à 2018 (+11,6% au niveau national sur la même période). Il s’agit particulièrement du secteur de la « santé humaine et action sociale » qui est dynamique, avec 18 380 embauches potentielles (+6 050 projets en un an) ; il redevient ainsi le premier pôle de recrutement de la région.

Le nombre de projets de recrutement augmente aussi fortement de 26% dans la construction, ce sont 7 320 recrutements qui sont prévus dans ce secteur, la progression est identique au national. Les prévisions d’embauche dans l’industrie sont de 11 130 projets pour 2019. C’est un potentiel quasi stable qui reste élevé comparativement aux années 2017 et antérieures (le nombre d’intentions d’embauche a quasiment doublé en 2018). La progression des recrutements dans l’industrie est plus marquée au niveau national et atteint 19,6%.

Pôle emploi accompagne les demandeurs d’emploi dans la valorisation de leurs compétences. De nouveaux outils en ligne, comme le profil de compétences, permettent d’identifier des compétences transférables vers d’autres métiers. Le Plan d’investissement dans les compétences vient soutenir cette démarche en permettant de financer des formations adaptées aux besoins des territoires.

LA MOITIÉ DES PROJETS DE RECRUTEMENT SONT JUGÉS DIFFICILES EN 2019

55 720 embauches envisagées sont jugées difficiles, soit 50% des postes qui seront à pourvoir par les employeurs normands. Cette proportion est en augmentation continue depuis 2015 et de la même façon qu’au national, la hausse est particulièrement forte cette année (+10 points par rapport à 2018).

Tous les secteurs d’activité sont concernés par la hausse des difficultés, en particulier la construction (+17 points), secteur dans lequel 74% des recrutements sont jugés difficiles à recruter, contre 68% au national. Les plus fortes difficultés sont observées dans les bassins de Bayeux (65%), du Nord-Cotentin (64%) et de Saint-Lô - Coutances (64%).

#Vers un métier, 50 actions par semaine dans les agences de Normandie : chaque mardi, une journée d’actions en faveur des recruteurs dont les offres d’emploi sont difficiles à pourvoir.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.